Fonctionnement des alarmes : Connexion parallèle des détecteurs

Détecteurs de sabotage

Afin de sécuriser le système en toute sécurité, il est important que les détecteurs soient dotés d’une protection intégrée contre les actions frauduleuses. Par exemple, il peut s’agir d’un micro-commutateur (“tamper”) qui détecte si le couvercle du détecteur est retiré. Certains détecteurs sont équipés de doubles interrupteurs de ce type pour avertir à la fois si quelqu’un soulève le couvercle et si quelqu’un arrache le détecteur entièrement du mur.
La connexion pour la protection anti-sabotage est différente en fonction du modèle de détecteur et du panneau de commande. Dans le détecteur d’image, il existe une connexion distincte pour la boucle de sabotage. Il est connecté à l’entrée correspondante sur le panneau de commande. Ensuite, il y a toujours un courant dans la boucle, mais si quelqu’un ouvre le couvercle sur le détecteur, la boucle est rompue et le panneau de commande réagit au changement de la boucle électrique. Étant donné que la boucle d’inviolabilité est connectée à l’entrée dédiée de la centrale (appelée boucle 24h), la centrale réagit indépendamment du fait que le système d’alarme soit activé ou désactivé. Le panneau de commande est également informé qu’il s’agit d’un sabotage et non, par exemple, d’une ouverture ou d’un mouvement de porte non autorisé.

Sabotage des fils

Dans un système d’alarme filaire, les fils doivent également être protégés d’une manière ou d’une autre. Le moyen le plus simple est de toujours utiliser le couplage NC, car les câbles ne peuvent alors pas seulement être coupés. Cependant, il existe d’autres moyens de saboter les fonctionnalités du système, par exemple en contournant simplement les détecteurs. C’est un peu plus compliqué que de couper le câble, mais c’est tout à fait possible.
Le cambrioleur trouve un emplacement approprié sur le câble et court-circuit les deux fils de la boucle d’alarme afin que le rôle du détecteur soit compromis. La boucle continue alors d’être fermée même si le détecteur la rompt à sa place.